Banalité augmentée

2018-19

Aujourd’hui chacun s’empare du medium photographique via son smartphone ou sa tablette, la photographie est en passe de devenir un algorithme généré par les réseaux et le traitement des données. Elle évolue vers une nouvelle forme artistique qu’on appelle «post-photographie», celle-ci se caractérise par la circulation instantanée des images, l’usage des nouvelles technologies et la réappropriation. L’exposition Banalité Augmentée est une série de photographies des villes de La Rochelle, Niort et Poitiers glanées sur Internet par les étudiants de l’École de design de Nouvelle Aquitaine. Ces images ont la caractéristique d’être libre de droit et semblent noyées parmi les flux des réseaux sociaux. Les photographies exposées ici ont étés extraites de leur contexte en ligne pour être repensé et actualisé avec la réalité augmentée.
Applications partenaires : ARTIVIVE & SNAPPRESS

capture d_écran 2019-01-22 à 17.35.20

Exposition du projet pour le Festival ZERO1 à La Rochelle du 18 au 21 avril 2019 dans le hall de La scène nationale La Coursive. Affiche du festival détournée en réalité augmentée par Axèle Bordron étudiante à l’Ecole de design de Nouvelle Aquitaine.
Application partenaire : Artivive.


57239102_10157046443514544_8187746905145475072_n

57398543_10157046443444544_4055615773685579776_n

57614925_10157046443619544_3179952382473666560_n

58377163_10157046443424544_7752219538950717440_n

Projet réalisé dans le cadre d’un workshop animé par l’artiste Thomas Cheneseau à l’École de design de Nouvelle-Aquitaine avec les étudiantes en communication (de gauche à droite) : Laura Schlieselhuber, Axèle Bordron, Lucy Duruisseau, Margaux Allouche, Laura Lerouge, Léna Moufok, Célia Léonarduzzi et Anaïs de Oliveira.

0